Souviens-MOI

« On photographie les objets pour les chasser de son esprit. »  Kafka

On constate aisément aujourd’hui une frénésie d’enregistrement de l’instant, écrasant toute émotion au profit d’une trace. Que vivons-nous à travers ces images ainsi collectées et compilées? Quelle preuve, vérité absolue, apportent ces témoignages? Et au final nous reste-t-il des émotions de cette vie disparue?