LATENCES

L’écoulement du temps est une sensation due à la succession de représentations mentales. Sur une matrice éphémère nous imprimons comme un empilement ce flux permanent d’instants. Chaque état émergent bifurque à partir du précédent, le chevauchant même, provoquant ainsi la sensation de la continuité du temps. Cependant, comme des impuretés dans la pierre la plus dure, se glisse parfois un instant déconnécté, suspendu, comme infini créant un temps de latence propice à l’apparition du temps suivant.